cousette pour (grand) boy

J’ai retrouvé le chemin de ma machine après un mois de mai assez difficile. Et c’est mon aîné qui en a bénéficié, sans que je lui demande son avis, mais j’avais envie de me remettre à la couture au masculin. D’ailleurs, je me suis inscrite au blog cousette pour p’tit boy, afin de retrouver stimulation et inspiration.

Donc une vareuse, Glasgow de C’est Dimanche, en 8 ans. Impeccable, juste un petit soucis avec la patte de boutonnage qui n’a pas résisté bien longtemps aux assauts de mon pirate. Tout à fait printemps 2013 compatible ( placée entre le polo et le ciré).

IMG_6256IMG_6260Technique: glasgow en 8 ans, parementure du dos modifiée de façon à éviter l’arrondi ( difficile je trouve), appliqué moustache au dos. Jeans assez fin bleu très foncé. Et vous avez vu mes étiquettes… ( vanité)

 

 

 

Météo

Il y a une vie entre ceci

20130325-154337.jpg
Et cela ( modèle été 2011)

20130325-154450.jpg

Entre le bloomer d’hiver ( avec collant) et le bloomer d’ été, il y a le bloomer de printemps! Et non, un bloomer au printemps, c’est pas possible. Démonstration:
1. Au printemps, tu ne porte plus de collant, tu ne veux plus en porter, d’ailleurs ils sont trop petits et l’entrejambe arrive au milieu des cuisses, et cela te gêne pour grimper sur la table du salon,
2. Au printemps, il fait frais le matin, chaud à midi, frais quand ce gros nuage cache le soleil, chaud quand il est parti, frais le soir. Bref, tu passe ton temps à mettre un gilet, ôter le gilet, le remettre,…mais tu ne peux pas faire cela avec ta jupe ou ton pantalon ( enfin, moi, j’interdits à mes enfants d’enlever leur pantalon en public, oui, je sais, je suis hyper stricte sur l’éducation).
3. Donc au printemps, tu ne peux pas porter un vêtement qui ne couvre pas les genoux ( et finalement, je me demande pourquoi ce sont les genoux qui sont si frileux?)
4. CQFD, au printemps, il faut des pantacourts!!

20130325-155415.jpg

Fiche technique : Iris de Sophie de Luzan en deux ans pour une petite fille de 20 mois qui porte du deux ans, en popeline bleu ciel.
Très simple, rapide ( moins d’une sieste).

Pour les photos portées, il faudra attendre le retour de printemps, il était là ce week end, mais depuis il est parti… Eh, reviens!

princesse au petits pois

Malgré mes supplications, l’été ne vient pas. Par contre mini miss n’oublie pas de grandir et surtout des jambes et des bras. Les blouses cousues à l’automne lui vont encore très bien, mais maintenant, elles ont des manches trois quart, assez peu adaptées et à la saison et à la morphologie d’un bébé. Et puis ce type de manches remonte toujours sous les gilets, et allez les chercher avec une puce qui commence la période du NOOOONNN. ( et mini-miss découvre en même temps les joies de la marche et de l’opposition, cocktail explosif….)

Il m’a fallu me rendre à l’évidence, il faut encore coudre des manches longues. Et cela m’embête. Pas très envie de coudre juste pour deux mois ( oui dans deux mois, plus personne ne sortira avec des manches longues, j’y crois, moi!), car vu la croissance des rejetons familiaux, je n’ai aucune illusion sur le fait que tout ceci sera bien trop petit l’automne prochain.

Aussi, en ais-je profiter pour essayer un nouveau patron, la tunique à encolure ronde des IPK. très joli modèle, pas trop facile, taillé en deux ans, un peu rallongé (surtout les manches), il va parfaitement.

IMG_4460IMG_4461Et pour aller avec:IMG_4475NB: cette jolie barrette est déjà perdue…

fiche technique: tissu de la droguerie, la princesse au petits pois, j’aurais dû finir l’encolure à la main (promis pour la prochaine fois). Me voilà réconciliée avec Citronille!

 

j’veux du soleil!

J’veux du soleil, de la chaleur, des bretelles nouées sur des épaules nues, des short et des tongs, du sable et des lunettes de soleil, des bloomers sans collant, des blouses sans sous-pulls, des robettes en liberty, des pieds nus dans les sandales,

Plus de bonnet, d’écharpes que l’on perd à l’école, de gants et de moufles toujours solitaires quand il est plus que temps de partir, de manteaux empilés dans l’entrée.

Le ciel n’est pas avec moi, tant pis, en couture, je fais ce que je veux. Donc un bloomer (comme c’est original…) de Citronille, toujours en 6 mois , ( en voilà un patron bien utilisé) il suffit de changer la longueur des élastiques, le résultat est moins bouffant mais sur une « grande » QUI MARCHE ( à 18 mois, hum hum), je trouve cela plus joli, cela se rapproche d’un short un peu bouffant. En lin bleu marine, provenant d’un pantalon porté et reporté, donc un lin lavé (et un peu délavé) très doux. Comme d’habitude j’ai rajouté des bracelets de cuisse (que j’ai agrandi par rapport à l’été dernier, 30 cm je crois).IMG_4462(photo prise sous un rayon de soleil égaré sur ma terrasse, il n’est pas revenu depuis).

Et pour aller avec, et toujours dans un esprit « récup », j’ai confectionné un top (modèle fuchsia de Sophie de Luzan), tout simple , en deux ans pour une fillette qui porte du 2 ans (ne me semble pas très large, mais je l’ai essayé par dessus le body).

IMG_4463
Pour les photos portées, vous attendrez bien quelques mois…

Edit : je ne sais plus si j’ai augmenté la longueur des jambes par rapport au patron, mais celui-ci étant coutures comprises, en ajoutant un bracelet, on allonge non seulement avec le bracelet mais aussi avec la marge de couture (soit ici 3 cm de marge + le bracelet)!

Cygnes blancs

Il n’y a pas beaucoup de filles dans nos familles, mais nos amis ont largement équilibré la donne. Alors Pour Jeanne, Clara et Jade, qui habitent si loin de nous, j’ai aidé les lutins en confectionnant trois « Swann » de Papillon et Mandarine. Deux en 6 ans pour des petites filles de 5 et 7 ans, l’autre en 4 ans pour une fillette de 4 ans. (la patron est proposé gratuitement, c’est vraiment très gentil et il existe même une version pour nous les plus de 16 ans!!)

IMG_4346En tulle blanc et popeline blanche pour la ceinture, et noeud ROSE. Je n’ai pas mis de jupon, pensant en faire des déguisements plus que des jupes à porter. C’est très facile à faire, malgré les kilomètres de fronces (un petit conseil pour moi, faire deux lignes de fils de fronce, sutrout quand il est tard et que je suis pressée).

Une quatrième est partie en avance, pas très loin d’ici, pour l’anniversaire de « l’amoureuse de l’année dernière » de mon ainé.

Et moi, j’aimerais que ces petites filles soient un jour réunies….

Houston, récidive

Le Père Noël me prend pas mal de temps en ce moment et en plus il ne m’autorise pas à parler…

J’ai commandé il y a quelque temps du molleton avec l’envie de faire des pulls pour mon fils. Après avoir glané quelques conseils, tergiversé, fait autre chose, voici en fin une Houston:

IMG_4333

Franchement, le molleton, c’est top à travailler, tout doux, pas trop extensible et ça ne s’effiloche pas, vraiment cela m’a plu.

IMG_4331 IMG_4329

NB: faire monter mon fils sur notre souche fétiche était beaucoup trop inhumain aujourd’hui, il fait un froid de canard et je ne sais pas prendre de photos avec des moufles, alors un décor un peu kitsch mais de saison.

fiche technique : Houston de C’est Dimanche, en 8 ans pour mon fils de 4 ans (et demi, me crie-t-il dans les oreilles), trop grand, cela ira au printemps ou l’année prochaine (je l’habille en 6 ans mais cela devient un peu court, oui je sais il est grand).

Pas de plis au dos, avec le molleton, cela ne va pas,

Appliqué fusée au dos dans le même tissu que les parementures et le passepoil, et double surpiqûre, parce que…

Et pression Kam avec mon nouveau jouet! (M. Mercredi trouve que les petits boutons au dos des chemisiers de notre demoiselle, c’est m….. le matin, pas d’excuses, en fait j’en avait juste envie )

Conclusion, je vais en refaire et j’ai des envies de gilet style Agnès B., reste à trouver le patron qui conviendrait pour cela, si vous avez une idée….

tenue du Dimanche

Toujours pour la même, un petit ensemble à porter tous les jours de la semaine. Composé d’une Oslo modifiée et d’un bloomer des IPBB modifié en vue de ressembler à un Marchegg. Rien de révolutionnaire, des modèles maintes fois réalisés, quelques modifications pour soutenir l’attention et varier les plaisirs (je n’aime pas faire deux fois la même chose)

côté technique:

Oslo : en deux ans (avec des coutures anglaises qui réduisent un peu la largeur). Cette fois, je l’ai coupée en deux, à 3-4 cm du , sur le haut, pas de plis et j’ai froncé le bas et ajoutant 4 cm dans la largeur, joli tissu de la Droguerie (dont j’ai jeté la bande qui l’entourait) qui dont le dessin ressemble fort au Claire-Aude mais en plus fin.

Bloomer : ajout d’un bracelet de cuisse, de pinces, de poches bordées d’un biais assorti à la tunique, en velours gris de l‘Ouvrage des Dames. (C’est le deuxième tissu que j’utilise de chez elles, et franchement, ils sont superbes et le service charmant)