j’veux du soleil!

J’veux du soleil, de la chaleur, des bretelles nouées sur des épaules nues, des short et des tongs, du sable et des lunettes de soleil, des bloomers sans collant, des blouses sans sous-pulls, des robettes en liberty, des pieds nus dans les sandales,

Plus de bonnet, d’écharpes que l’on perd à l’école, de gants et de moufles toujours solitaires quand il est plus que temps de partir, de manteaux empilés dans l’entrée.

Le ciel n’est pas avec moi, tant pis, en couture, je fais ce que je veux. Donc un bloomer (comme c’est original…) de Citronille, toujours en 6 mois , ( en voilà un patron bien utilisé) il suffit de changer la longueur des élastiques, le résultat est moins bouffant mais sur une « grande » QUI MARCHE ( à 18 mois, hum hum), je trouve cela plus joli, cela se rapproche d’un short un peu bouffant. En lin bleu marine, provenant d’un pantalon porté et reporté, donc un lin lavé (et un peu délavé) très doux. Comme d’habitude j’ai rajouté des bracelets de cuisse (que j’ai agrandi par rapport à l’été dernier, 30 cm je crois).IMG_4462(photo prise sous un rayon de soleil égaré sur ma terrasse, il n’est pas revenu depuis).

Et pour aller avec, et toujours dans un esprit « récup », j’ai confectionné un top (modèle fuchsia de Sophie de Luzan), tout simple , en deux ans pour une fillette qui porte du 2 ans (ne me semble pas très large, mais je l’ai essayé par dessus le body).

IMG_4463
Pour les photos portées, vous attendrez bien quelques mois…

Edit : je ne sais plus si j’ai augmenté la longueur des jambes par rapport au patron, mais celui-ci étant coutures comprises, en ajoutant un bracelet, on allonge non seulement avec le bracelet mais aussi avec la marge de couture (soit ici 3 cm de marge + le bracelet)!

Publicités

recapitulatif 2012

Je trouve l’idée bonne : revoir ce que l’on a fait en 2012, s’apercevoir que ce n’est pas si mal et puis faire le bilan des réussites et des erreurs, c’est un peu comme les bonnes résolutions de début d’année (sauf que je n’en prends jamais, ce serait toujours les mêmes : accorder plus de temps à chacun, faire plus de sport, mieux m’organiser).

Alors, en 2012, j’ai commencé ce blog. C’est mon petit espace, paradoxalement privé. Très peu dans mon entourage en connaissent l’existence et pourtant tout un chacun peut y avoir accès….

petit album 2012en résumé : 8 oslo, sous toutes ses formes, en robe, en chemisier, avec ou sans manche, avec ou sans col… (et devinez ce que j’ai cousu ces derniers jours….2 oslo pour l’hiver prochain!). Toutes ont été portées, lavées, repassées, exceptées la petite robe blanche (une robe blanche pour un bébé de 1 an qui ne connait que le 4 pattes, mauvaise idée, mais j’ai bien envie de récidiver cette été)

5 bloomers, même succès

4 barboteuses, et là ce sont les dernières, le temps des barboteuses n’est pas très long, profitez en ! (enfin, il y a déjà deux naissances prévues en 2013, cela sent le retour de la barboteuse…)

Pour les garçons, pas grand choses, à corriger cette année (surtout que mon aîné attaque le 8 ans, et que les patrons ne vont guère au delà de 10 ans)

Les ratés: le manteau de ma puce, vu trop petit et surtout trop court, elle l’a mis deux mois et pour finir l’hiver elle met le kabig de son grand frère…., la chelsea jaune qui ne va pas du tout à ma fille gabarit haricot vert, les tuniques des garçons en vichy jaune et vert, ce tissu se froisse terriblement et est très difficile à repasser ( conseil pour moi : si quand tu laves un tissu, il ressort tout froissé du sèche linge, ce n’est pas en lui donnant la forme d’une jolie tunique qu’il se comportera mieux au lavage, le tissu peut être ingrat parfois, par contre le Liberty est généreux, on ne le dira jamais assez).

Allez juste une bonne résolution : exploiter mes autres livres de couture…..

Cygnes blancs

Il n’y a pas beaucoup de filles dans nos familles, mais nos amis ont largement équilibré la donne. Alors Pour Jeanne, Clara et Jade, qui habitent si loin de nous, j’ai aidé les lutins en confectionnant trois « Swann » de Papillon et Mandarine. Deux en 6 ans pour des petites filles de 5 et 7 ans, l’autre en 4 ans pour une fillette de 4 ans. (la patron est proposé gratuitement, c’est vraiment très gentil et il existe même une version pour nous les plus de 16 ans!!)

IMG_4346En tulle blanc et popeline blanche pour la ceinture, et noeud ROSE. Je n’ai pas mis de jupon, pensant en faire des déguisements plus que des jupes à porter. C’est très facile à faire, malgré les kilomètres de fronces (un petit conseil pour moi, faire deux lignes de fils de fronce, sutrout quand il est tard et que je suis pressée).

Une quatrième est partie en avance, pas très loin d’ici, pour l’anniversaire de « l’amoureuse de l’année dernière » de mon ainé.

Et moi, j’aimerais que ces petites filles soient un jour réunies….

Aide des lutins /2

L’année dernière, pour Noël, Lousticn°1 a reçu un déguisement de chevalier home made. Peu de temps après, Loustic n°2 a désiré le même (de manière très très insistante, et croyez moi, celui-ci sait ce qu’il veut et il n’est pas facile de détourner son attention de l’objet de ses rêves). J’ai donc été entourée cette année de deux chevaliers servants.( Et là, je m’aperçois que je n’ai pas une photo correcte de ces déguisements, à l’époque je n’avais pas de blog…)

 

Changement de décor, ils auront (eh oui, tous les deux, je n’ai pas envie de supporter des jérémiades) un gilet de pirate. Ils ont déjà les chapeaux. Oui, juste un gilet, car dans mon cahier des charges des déguisement, il est noté en première ligne:

– le déguisement doit pouvoir être mis sans aide extérieure

et son corollaire :

– le déguisement doit pouvoir être ôter de manière autonome.

Donc, juste un gilet. Sans bouton.

IMG_4342

fiche technique : gilet de Sophie de Luzan en 8 ans (le rose) et 6 ans (le rouge), en coton d’Eurod*, appliqué maison. Pour le rouge, je n’ai pas bien lu les explications, j’ai dû poser un biais aux emmanchures, pour le second, j’ai bien tout lu…. ( et c’est plus facile et plus rapide quand on suit la bonne méthode).

A glisser sous le sapin….

 

Houston, récidive

Le Père Noël me prend pas mal de temps en ce moment et en plus il ne m’autorise pas à parler…

J’ai commandé il y a quelque temps du molleton avec l’envie de faire des pulls pour mon fils. Après avoir glané quelques conseils, tergiversé, fait autre chose, voici en fin une Houston:

IMG_4333

Franchement, le molleton, c’est top à travailler, tout doux, pas trop extensible et ça ne s’effiloche pas, vraiment cela m’a plu.

IMG_4331 IMG_4329

NB: faire monter mon fils sur notre souche fétiche était beaucoup trop inhumain aujourd’hui, il fait un froid de canard et je ne sais pas prendre de photos avec des moufles, alors un décor un peu kitsch mais de saison.

fiche technique : Houston de C’est Dimanche, en 8 ans pour mon fils de 4 ans (et demi, me crie-t-il dans les oreilles), trop grand, cela ira au printemps ou l’année prochaine (je l’habille en 6 ans mais cela devient un peu court, oui je sais il est grand).

Pas de plis au dos, avec le molleton, cela ne va pas,

Appliqué fusée au dos dans le même tissu que les parementures et le passepoil, et double surpiqûre, parce que…

Et pression Kam avec mon nouveau jouet! (M. Mercredi trouve que les petits boutons au dos des chemisiers de notre demoiselle, c’est m….. le matin, pas d’excuses, en fait j’en avait juste envie )

Conclusion, je vais en refaire et j’ai des envies de gilet style Agnès B., reste à trouver le patron qui conviendrait pour cela, si vous avez une idée….

Pour le cadet

Mon cadet, mon mystérieux est un peu oublié ici. Il bénéficie des apports vestimentaires de son aîné. Mais je voulais corriger cette injustice et coudre quelque chose rien que pour lui.

Certaines m’ont convaincue d’acheter les IPE (je traduis?). Pourtant je ne voulais pas, trop de déboires dans les tailles, trop d’explications confuses. Mais les modèles sont très jolis et avec un peu d’énervement de patience, on y arrive. Mais je ne conseillerai pas les livres de Mme Astrid à une débutante, même si finalement les modèles sont très simples.

J’ai commencé avec la chemise à encolure boutonnée.

fiche technique : en quatre ans, longueur 6 ans pour le corps et les manches (impec pour un bonhomme de troizan qui porte du 4 ans), vichy bleu et jaune qui se froisse terriblement, ajout pour m’amuser de coudières et d’une patte contrastantes.

repassage et trace de doigt sur l’objectif home made aussi.

Et bien, je n’ai pas remporté un grand succès…(euphémisme). La prochaine fois, je couds pour moi. Non mais.

il faut bien aider les lutins…

Il m’a fallu une semaine pour remettre des vacances de la Toussaint. Quelle idée, des vacances à cette période de l’année. Ok, les loulous en avaient bien besoin, mais pas moi!

Quinze jours de pluie, de froid, de nuit qui tombe vite. J’ai écumé la bibliothèque, la ludothèque, tête à modeler, Hugo l’escargot, fait 3 gâteaux au yaourt, deux hérissons en pâte à sel, quatre tours géantes en légo… On a fini dans la forêt, à chercher des châtaignes (que l’on n’a pas trouvées) sous la pluie, le tout dans la bonne humeur! En clair, je n’ai rien fait, j’étais en vacances.

Oui, mais Noël arrive doucement maintenant. Et j’aimerais maintenir à distance encore un peu Hello K*, Flash Mc Q*, Spiderm* et leurs amis.

Pour ma puce (dernière arrivée mais première servie), j’ai trouvé sur Vente Privée un lit de poupée en bois Petit Collin. Mais la parure, bof, bof. Alors voilà!!

Avant :

Après:

Et là je découvre que certains n’avaient pas les doigts très propres quand ils ont joué avec mon appareil photo…

fiche technique : couper six rectangles de tissus aux bonnes dimensions, piquer, retourner, glisser la parure d’origine à l’intérieur, finir la couture à la main à la machine (c’est pour un poupée, pas pour une princesse). L’imprimé n’est pas du liberty (c’est pour une poupée, pas pour une princesse) mais une chute d’origine maintenant oubliée.