enfin….

Enfin, Le voilà, le tant attendu, l’espéré, celui que dans 2 ou 3 mois on fuira en fermant les volets.

Le soleil.

Alors on commence doucement à sortir les gambettes, pas trop vite, des mois qu’elles attendent ça mais aussi des mois qu’elles ne l’ont pas vu. Démarrage en douceur, en pantacourt. Ici un Iris de Sophie de Luzan, façon Belle des Champs, en vichy rouge et croquet blanc:

IMG_4533IMG_4534IMG_4535IMG_4536

Merci à Lou&Jo pour l’idée du portail, effectivement très pratique pour arrêter la course folle d’une petite fille qui vient de piquer la moto playmobil de son frère ( et vous n’avez ni les cri de l’un, ni les rires de l’autre)

un modèle extra, aucune modification, en taille deux ans pour une puce de 22 mois qui porte du deux ans, jardin-compatible, couches-compatible, marche jambes arquées-compatible.

Météo

Il y a une vie entre ceci

20130325-154337.jpg
Et cela ( modèle été 2011)

20130325-154450.jpg

Entre le bloomer d’hiver ( avec collant) et le bloomer d’ été, il y a le bloomer de printemps! Et non, un bloomer au printemps, c’est pas possible. Démonstration:
1. Au printemps, tu ne porte plus de collant, tu ne veux plus en porter, d’ailleurs ils sont trop petits et l’entrejambe arrive au milieu des cuisses, et cela te gêne pour grimper sur la table du salon,
2. Au printemps, il fait frais le matin, chaud à midi, frais quand ce gros nuage cache le soleil, chaud quand il est parti, frais le soir. Bref, tu passe ton temps à mettre un gilet, ôter le gilet, le remettre,…mais tu ne peux pas faire cela avec ta jupe ou ton pantalon ( enfin, moi, j’interdits à mes enfants d’enlever leur pantalon en public, oui, je sais, je suis hyper stricte sur l’éducation).
3. Donc au printemps, tu ne peux pas porter un vêtement qui ne couvre pas les genoux ( et finalement, je me demande pourquoi ce sont les genoux qui sont si frileux?)
4. CQFD, au printemps, il faut des pantacourts!!

20130325-155415.jpg

Fiche technique : Iris de Sophie de Luzan en deux ans pour une petite fille de 20 mois qui porte du deux ans, en popeline bleu ciel.
Très simple, rapide ( moins d’une sieste).

Pour les photos portées, il faudra attendre le retour de printemps, il était là ce week end, mais depuis il est parti… Eh, reviens!

recapitulatif 2012

Je trouve l’idée bonne : revoir ce que l’on a fait en 2012, s’apercevoir que ce n’est pas si mal et puis faire le bilan des réussites et des erreurs, c’est un peu comme les bonnes résolutions de début d’année (sauf que je n’en prends jamais, ce serait toujours les mêmes : accorder plus de temps à chacun, faire plus de sport, mieux m’organiser).

Alors, en 2012, j’ai commencé ce blog. C’est mon petit espace, paradoxalement privé. Très peu dans mon entourage en connaissent l’existence et pourtant tout un chacun peut y avoir accès….

petit album 2012en résumé : 8 oslo, sous toutes ses formes, en robe, en chemisier, avec ou sans manche, avec ou sans col… (et devinez ce que j’ai cousu ces derniers jours….2 oslo pour l’hiver prochain!). Toutes ont été portées, lavées, repassées, exceptées la petite robe blanche (une robe blanche pour un bébé de 1 an qui ne connait que le 4 pattes, mauvaise idée, mais j’ai bien envie de récidiver cette été)

5 bloomers, même succès

4 barboteuses, et là ce sont les dernières, le temps des barboteuses n’est pas très long, profitez en ! (enfin, il y a déjà deux naissances prévues en 2013, cela sent le retour de la barboteuse…)

Pour les garçons, pas grand choses, à corriger cette année (surtout que mon aîné attaque le 8 ans, et que les patrons ne vont guère au delà de 10 ans)

Les ratés: le manteau de ma puce, vu trop petit et surtout trop court, elle l’a mis deux mois et pour finir l’hiver elle met le kabig de son grand frère…., la chelsea jaune qui ne va pas du tout à ma fille gabarit haricot vert, les tuniques des garçons en vichy jaune et vert, ce tissu se froisse terriblement et est très difficile à repasser ( conseil pour moi : si quand tu laves un tissu, il ressort tout froissé du sèche linge, ce n’est pas en lui donnant la forme d’une jolie tunique qu’il se comportera mieux au lavage, le tissu peut être ingrat parfois, par contre le Liberty est généreux, on ne le dira jamais assez).

Allez juste une bonne résolution : exploiter mes autres livres de couture…..

Aide des lutins /2

L’année dernière, pour Noël, Lousticn°1 a reçu un déguisement de chevalier home made. Peu de temps après, Loustic n°2 a désiré le même (de manière très très insistante, et croyez moi, celui-ci sait ce qu’il veut et il n’est pas facile de détourner son attention de l’objet de ses rêves). J’ai donc été entourée cette année de deux chevaliers servants.( Et là, je m’aperçois que je n’ai pas une photo correcte de ces déguisements, à l’époque je n’avais pas de blog…)

 

Changement de décor, ils auront (eh oui, tous les deux, je n’ai pas envie de supporter des jérémiades) un gilet de pirate. Ils ont déjà les chapeaux. Oui, juste un gilet, car dans mon cahier des charges des déguisement, il est noté en première ligne:

– le déguisement doit pouvoir être mis sans aide extérieure

et son corollaire :

– le déguisement doit pouvoir être ôter de manière autonome.

Donc, juste un gilet. Sans bouton.

IMG_4342

fiche technique : gilet de Sophie de Luzan en 8 ans (le rose) et 6 ans (le rouge), en coton d’Eurod*, appliqué maison. Pour le rouge, je n’ai pas bien lu les explications, j’ai dû poser un biais aux emmanchures, pour le second, j’ai bien tout lu…. ( et c’est plus facile et plus rapide quand on suit la bonne méthode).

A glisser sous le sapin….

 

Pour le cadet

Mon cadet, mon mystérieux est un peu oublié ici. Il bénéficie des apports vestimentaires de son aîné. Mais je voulais corriger cette injustice et coudre quelque chose rien que pour lui.

Certaines m’ont convaincue d’acheter les IPE (je traduis?). Pourtant je ne voulais pas, trop de déboires dans les tailles, trop d’explications confuses. Mais les modèles sont très jolis et avec un peu d’énervement de patience, on y arrive. Mais je ne conseillerai pas les livres de Mme Astrid à une débutante, même si finalement les modèles sont très simples.

J’ai commencé avec la chemise à encolure boutonnée.

fiche technique : en quatre ans, longueur 6 ans pour le corps et les manches (impec pour un bonhomme de troizan qui porte du 4 ans), vichy bleu et jaune qui se froisse terriblement, ajout pour m’amuser de coudières et d’une patte contrastantes.

repassage et trace de doigt sur l’objectif home made aussi.

Et bien, je n’ai pas remporté un grand succès…(euphémisme). La prochaine fois, je couds pour moi. Non mais.

si je n’avais qu’un patron….

Je parle d’un patron de couture, nous ne sommes pas sur un blog de boulot!

Donc, si je ne devais avoir qu’un seul patron, celui que j’emmènerais avec moi sur une île déserte, ce serait Oslo de C’est Dimanche. Je crois n’avoir pas encore fait deux fois la même version et j’en ai d’autres en tête.

Cette fois encore, Oslo a répondu à mon cahier des charges pour cet automne; pour ma princesse crevette, il me faut des vêtements:

  • jolis, c’est une évidence, c’est à dire qui me plaisent
  • compatibles avec la pratique intensive et prolongée d’une marche à 4 pattes
  • compatibles avec une volonté acharnée de grimper partout
  • compatibles avec une volonté acharnée de manger toute seule
  • compatible avec un papa qui a parfois du mal à comprendre que certains chemisiers se boutonnent devant et d’autres derrière…

Alors en Liberty, puisque je suis convertie (et ce chemisier a été porté deux jours de suite sans taches visibles à l’oeil nu), donc liberty Poppy and Daisy bleu, avec le suplément, pour avoir un joli col par dessus le gilet, encolure remontée de 1 cm pour bien cacher le body, manches rallongées et élastiquées (cf point n°4), taille 2 ans, tissu cousette, passepoil maison,fillette 2011,  jeans Boud’chou 2010 et bobby car 2009